Beaucoup se demandent si Dieu nous cause, ou deplorent son silence.

Beaucoup se demandent si Dieu nous cause, ou deplorent son silence.

Dans la Bible, Il semble ecrit que Dieu cause « d’une voix de fin silence ».

Comment entendre la voix de Dieu ? Elyane Casalonga, professeur de theologie spirituelle au College des Bernardins a Paris et vierge consacree, nous invite a nous mettre a l’ecoute.

Lecture en 4 min.

Apprendre a ecouter le silence de Dieu

Arc-en-ciel via un paysage rural.

Sergey Borisov/sborisov – stock.adobe.com

Sophie de Villeneuve : Le silence de Dieu est un theme recurrent au sein des Ecritures saintes, sous la plume des grands spirituels et dans nos vies. Pourtant, on devoile que Dieu nous parle et qu’il nous entend…

E. C. : Lorsque l’on parle de Dieu, qui est autre que l’homme, toute reponse reste vraiment ambigue. Pour approcher Dieu, nous avons besoin de mediations. Pour les chretiens, votre seront des mediations humaines, c’est-a-dire Notre Parole de Dieu qui s’incarne en Christ. J’ai l’envie de dire que Dieu est silencieux en lui-meme, qu’il reste silence eternel, parce que le etre purement spirituel n’a pas besoin de langage. Le langage de Dieu, c’est le silencieux amour, dit saint Jean une Croix. Neanmoins, quand on parle une relation de l’homme avec Dieu ou de Dieu avec l’homme, Dieu entre en communication dans le mode d’etre de l’homme. Il parle via les prophetes, par le Christ, avec nos sages, par des amis. Tout devient parole de Dieu a condition d’apprendre a ecouter. Neanmoins, fondamentalement, en lui-meme, Dieu est silence.

Vous voulez dire que se reclamer si Dieu est silencieux est une question tres humaine, ainsi, que nous projetons sur Dieu quelque guardare a questo sito chose qui nous ressemble, alors que Dieu ne nous ressemble nullement ?

E. C. : Exactement. Notre difference fondamentale entre l’homme et Dieu est que Dieu est pur esprit, qu’il est eternel et que dans le mode d’etre il n’y a aucun langage, sinon l’amour silencieux. Pour rejoindre l’homme, il s’adapte en lui parlant avec des mots humains. Mais en lui-meme, il n’a pas besoin de parole. Le premier verset de l’Evangile d’apri?s saint Jean devoile : « Au commencement est le Verbe ». Jean cause la du Verbe incarne en Jesus-Christ. Mais la vraie question est : qu’y a-t-il avant le commencement, en Dieu de toute eternite ? Ils font de toute eternite l’amour silencieux du Pere, du Fils ainsi que l’Esprit.

Si Dieu s’adapte a nous, cela veut-il dire que nous devons nous adapter nous aussi a la facon dont Dieu s’adresse a nous ?

E. C. : Absolument. Je dirais aussi que tout la ti?che spirituel d’la croissance d’la foi, bien la ti?che de maturation de l’experience spirituelle vise a s’adapter a Dieu, a l’ecouter autant qu’il est possible, a nous placer dans la longueur d’onde de Dieu. L’Ancien Testament en a eu l’intuition dans un propos assez rare, qu’on appelle la manifestation d’Elie a l’Horeb. Quand Dieu se manifeste a Elie, parce que precisement il ne lui cause jamais, c’est par « une voix de fin silence », ou « de silence subtil », que nos exegetes traduisent souvent avec « le murmure d’une brise legere ». Mais les mots hebreux ne parlent ni de brise ni de legerete. L’article evoque : « Notre voix de fin silence ». Et c’est quand Elie entend « la voix du silence » qu’il reconnait le passage de Dieu. C’est un moment sommet de l’experience d’Elie, et d’une notre.

Peut-on penser que c’est au silence que Dieu est pleinement Dieu, et que nous nous trompons quand nous reprochons a Dieu son silence ?

E. C. : on va pouvoir penser que Dieu s’adapte et parle a l’homme avec des mots humains, a travers ses sens et le experience. D’ailleurs minimum a minimum, en le faisant grandir dans l’experience spirituelle, il produit en l’homme une transformation interieure qui permet a l’homme de s’adapter a lui, c’est-a-dire a le silence. Je dirais qu’un des centres d’une profondeur de l’experience de Dieu, c’est l’experience du silence de Dieu dans notre propre ame.

Pour mieux approcher Dieu, faut-il se mettre dans des conditions silencieuses, comme dans les monasteres ?

E. C. : Les modalites exterieures a la fois importent, pour nettoyer nos encombrements, ainsi, a la fois n’importent jamais. Quand on reste uni a Dieu de maniere stable et profonde, on reste au fond du silence meme au metro.

On va pouvoir entendre Dieu nous parler au metro ?

E. C. : on va pouvoir vivre partout l’etat de meditation, d’oraison ou de silence. On l’a d’abord a l’interieur de soi.

Ca necessite bien de meme une action interieur de longue haleine ?

E. C. : Oui, i§a requi?te de prier beaucoup plus qu’une heure avec semaine. Aller a la messe un coup par semaine ne suffit jamais. Dieu ne parle jamais au silence du c?ur si on ne se pose pas regulierement. Pour amener maniere contemporaine, une acces a Dieu depend des niveaux de conscience dans lesquels nous sommes. Si nous sommes superficiels, nous ne pouvons nullement entendre la parole silencieuse de Dieu. Si nous approfondissons et prions une demi-heure via jour, nous avons environ chance d’entendre le silence de Dieu.

Y a-t-il une difference entre le silence de Dieu et le silence que nous pouvons vivre quand nous sommes seuls Prenons un exemple ?

E. C. : Bien entendu. Le silence de Dieu est de constitution divine.